Beaucastel s'invite au Nord

Publié le par vinumbonum

perrin-bouteille-rouge.jpgDéjà présent sur les appellations du sud de la vallée du Rhône (Châteauneuf-du-Pape, Vacqueyras, Gigondas, Cairanne et Vinsobres), le Château de Beaucastel élargit désormais ses frontières au Nord.

 

La Famille Perrin, propriétaire du Château de Beaucastel, s’est effectivement associée Nicolas Jaboulet pour produire un peu plus de 10 000 bouteilles sur les appellations phares du Rhône Nord. Les raisins issus de cette joint-venture serviront à la production de Côte-Rôtie, Saint-Joseph et Hermitage. Le premier millésime (2007) devrait bientôt être sur le marché. L’objectif de cette collaboration est également aboutir à l’avenir à l’élaboration de cuvées sur les appellations Crozes-Hermitage et Cornas.

Notons que ce partenariat marque un retour aux affaires pour Nicolas Jaboulet, depuis qu’il a quitté la maison familiale Paul Jaboulet Aîné, bien connue pour son fameux Hermitage La Chapelle.

 

Le Château de Beaucastel

Intégralement cultivé de manière biologique, excluant ainsi tous produits chimiques ou de synthèses, le vignoble du Château de Beaucastel produit l’un des meilleurs Châteauneuf-du-Pape de l’appellation. La création du vignoble date du XVI° siècle : Pierre de Beaucastel fait en 1549 l’acquisition de terres à Coudoulet. La famille marquera de ses armoiries les murs de la propriété construite quelque temps plus tard. Celles-ci sont aujourd’hui gravées sur les bouteilles et reproduites sur les étiquettes des bouteilles. A la fin du XIX° siècle, le phylloxéra dévaste le domaine, alors propriété d’Elie Dussaud, un compagnon de Ferdinand de Lesseps. Il ne sera pas replanté, mais retrouvera un nouvel élan en 1909 sous la houlette de Pierre Tramier. Son gendre, Pierre Perrin, puis le fils de celui-ci, Jacques, et actuellement ses petits-fils François et Jean-Pierre lui succèderont avec le succès que l’on connaît. Doté d’une importante capacité de vieillissement, ce Châteauneuf-du-Pape compte une proportion importante de mourvèdre. Outre la structure et les tannins, se cépage confère au vin des notes animales. Disposant d’un fruité généreux, le châteauneuf du Pape du Château de Beaucastel développe des arômes intenses de truffe, de cerise noire, de cassis, de réglisse et de fourrure animale. Massifs et puissants, les vins de Beaucastel requièrent au minimum dix ans de vieillissement.

 

Octobre 13th, 2009 by redaction iDealwine

 

Publié dans Actualité

Commenter cet article